La résurrection de la chair

Publié le par Le théologien

Il y a dix ans de ça, Antoine Nouis faisait parraitre un exellent ouvrage ayant pour titre "un cathéchisme protestant. (Il vous est possible de commander cet ouvrage en cliquant sur l'image).

 

Epicure dit qu'on ne peut rien dire de la mort, puisqu'on ne là connaît pas. A la différence des religions des pays qui entourent Israël, le Premier Testament dit presque la même chose. La mort est silencieuse. Si un jour elle est appelée à disparaître, pour l'instant elle engloutit tous les vivants.

L'espérance de la résurrection apparaît tardivement et s'enracine principalement dans celle du Christ.

 

A. La résurrection

Après la mort de Jésus, il s'est passé quelque chose qui a bouleversé la vie des disciples et qui les a fait se lever et témoigner de l'Evangile malgré l'opposition des religieux, puis des politiques. Ce quelque chose a été appelé résurrection: Celui qui était mort a été revu vivant.

La première Eglise confesse que cette résurrection est une brèche dans la mort, et qu'elle anticipe la résurrection de tous les hommes.

 

B. Ce que la résurrection n’est pas

1. La résurrection n'est pas l'a-mortalité

L'homme a toujours caressé l'espoir de ne pas mourir. Mais que serait une éternité non guérie de nos infirmités? Une malédiction.

2. La résurrection n'est pas l'immortalité de l'âme

Les Grecs croyaient à l'immortalité de l'âme. La résurrection s'oppose à cette conception en affirmant que la mort n'est pas une délivrance, mais une ennemie vaincue à la croix.

3. La résurrection n'est pas la réincarnation

Beaucoup de chrétiens croient à la réincarnation alors qu'elle est opposée à la résurrection. Tout sépare ces deux systèmes de pensée, la compréhension de la vie et de la mort, de la liberté et de l'amour, de l'homme et de Dieu.


 

C. Ce que la résurrection dit 

1. La résurrection est l'affirmation de la mort

Dans notre société où l'on a tendance à cacher de plus en plus la mort, la résurrection affirme la réalité de la séparation, d'une coupure radicale.

2. La résurrection confesse l'importance du corps

Dans la Bible l'homme est un, il est corps, âme et esprit sans qu'on puisse séparer ces trois dimensions. Confesser la résurrection, c'est affirmer une espérance pour toute la personne.

3. La résurrection est le salut du monde

La résurrection est liée à ce qu'on appelle l'eschatologie, la fin des temps. Elle s'articule avec la victoire finale du Christ, lorsque Dieu sera tout en tous. C'est bien plus qu'une petite affaire privée entre Dieu et notre âme.

4. La résurrection commence aujourd'hui

Jésus dit: Je suis la résurrection et la vie, et Paul affirme: Vous êtes ressuscités. La résurrection parle d'une vie qui commence aujourd'hui et qui dépasse nos limites.

 

D. Envoi: croire à la résurrection de la personne

- La résurrection nous dit la réalité de la mort, de la coupure, de la séparation. C'est ce que nous vivons lorsque nous devons affronter un deuil.

- Elle nous dit aussi que cette absence n'est pas sans espérance. L’Espérance de la résurrection est portée par l'Ecriture et toute l'Eglise

Publié dans Doctrine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article